Body Positive

Le body positivisme et le sport sont-ils compatibles ?

22 mai 2020
Serena Wiliam jouant au tenis

Peut-on pratiquer une activité sportive et être body positive ?

Est-il concevable de prôner l’acceptation de soi et le body positive lorsque le sport permet de modifier son corps ? Y’a t-il un nombre de kilos autorisé pour faire parti du mouvement Body Positive ? Être un(e) sportif(ve) nous enlève t-il toute légitimité de parler d’acceptation de soi ? Ce sont les questions que se posent pas mal de monde.

Avant de répondre à toutes ces interrogations, voici un petit rappel de notre définition du body positivisme : apprendre à s’accepter et aimer son corps peu importe la manière dont vous vous y prenez. C’est un mouvement qui est fait pour TOUS, tout le monde mérite d’avoir une image corporelle positive, quelle que soit la façon dont la société et la culture perçoivent la forme, la taille et l’apparence idéale. Ce mouvement porte bien son nom, vous devez être positifs et bienveillants envers les uns et les autres.

Notre réponse à toutes ces personnes est sans hésitation OUI. Il est possible d’être body positive tout en étant sportif(-ve). D’ailleurs, même les sportives de haut niveau sont souvent jugées sur leur apparence physique, jugée trop musclée car cela ne répond pas aux codes de beauté féminins.

Nous pouvons prendre pour référence Serena Williams, critiquée pour son physique. Elle a beau être une grande joueuse de tennis, elle a souvent souffert de manque de confiance concernant son corps.

C’était dur pour moi. Les gens disaient que j’étais transsexuelle, juste à cause de l’aspect de mes bras ou parce que je suis musclée.

Serena Williams

Le body positive et le sport peuvent être amis !

Le sport permet de vous retrouver avec votre corps, d’apprendre à quel point votre corps est fort et tout ce qu’il est capable de faire. Ça vous évoque quelque chose ? En effet, c’est le body neutrality (on vous en parle dans un de nos article). On a tendance à faire du sport pour s’affiner, perdre des kilos, des bourrelets … en pensant qu’on sera plus joli(e) et qu’on nagera dans le bonheur. Détrompez-vous le bonheur n’est pas un physique, un nombre sur la balance ou une morphologie mais un état d’esprit à avoir. À force d’en faire, le sport devient un équilibre personnel, l’idée est de reconnecter son corps et son esprit. Vous commencerez à avoir plus confiance en vous, en vos capacité et c’est une manière de remercier votre corps pour tous les efforts qu’il fournit pour vous.

C’est ok aussi de vouloir changer son corps

Si on a envie de maigrir car on sait que ça nous permettra d’être mieux dans notre peau, on en a le droit. Cela ne veut pas forcément dire que l’on démissionne face à notre corps mais que l’on se prend en main avec bienveillance. Nous devons écouter davantage notre corps plutôt que de l’ignorer. L’idée est de prendre soin de soi, mais de le faire car on en a personnellement envie et non pas parce que la société nous y oblige.

Et puis, il ne faut pas oublier qu’exercer une activité physique est primordiale pour votre santé, il ne faut pas le négliger. L’essentiel est de pratiquer une activité avec laquelle vous êtes à l’aise : vous n’êtes pas obligés de suivre des séances de musculation, la simple marche à pied peut faire l’affaire.

On nous dit souvent qu’être physiquement actif consiste à travailler dur, à obtenir le corps parfait, mais on ne nous dit pas qu’il est aussi possible de nous amuser à courir, à lancer une balle, à sauter en l’air … c’est ok de ne pas vouloir en faire, libre à chacun(e) de faire ce qu’il veut de son corps ! On ne le répétera jamais assez : votre corps, c’est vos choix.

Pour finir, rappelez-vous que chaque être a une vision différente de son corps. Il faut l’accepter et le respecter plutôt que d’imposer sa volonté et pointer du doigt ceux qui ne pense pas comme vous.

On vous dit à très vite !

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire