);
Body Positive

Le déclic … version Plume

17 mars 2020

Généralement, on pense que le déclic pour changer de vie ne peut pas se contrôler, puisqu’il est censé être provoqué par un « événement particulier ».

S’il y a bien une chose que je peux vous dire, c’est qu’à force de recherches et d’expériences sur ce fameux déclic (je vous mets d’ailleurs le lien d’une vidéo de Simplement Debora qui explique plus en détail notre propos et qui m’a largement inspiré cet article), j’ai fini par comprendre que cela n’arrive généralement que dans les films où les biographies de personnes qui ont déjà réussi : c’est d’ailleurs ce qu’on appelle  un « storytelling » !

Dans la vraie vie, vous vous rendrez compte que le besoin d’un déclic se manifeste d’abord par des petits signes, comme le fait de toujours repousser à plus tard ce changement dans lequel vous placez pourtant votre salut.
Se lancer, se jeter à l’eau, passer à l’acte … sont autant de notions qui peuvent réveiller des peurs en vous, surtout lorsqu’il s’agit d’apprendre à s’aimer ! Dans cet article, je vais donc tenter de vous faire saisir l’importance d’agir dans votre quotidien, car comme on dit, « nos actions sont nos seules possessions ».

Alors à vos marques ? Prêts ? Positivez !

COMMENT AVOIR LE DECLIC ?

Avant tout, je vous encourage à vous ouvrir à une nouvelle forme d’individualité et intégrer que les modèles représentés ne sont pas du tout réalistes. Saviez-vous que 80% des femmes ont des vergetures et que la française moyenne fait une taille 42 ? Alors on se décomplexe et on croque la vie à pleine dents !

Préparer le terrain

Il s’agit tout d’abord de l’éveiller, le titiller : ce déclic, il faut bien aller le chercher s’il ne vient pas à nous !

Commencez par vous interroger sur votre milieu. Un exemple simple : si votre objectif est de réussir un examen qui a lieu dans 2 jours, auriez-vous plus de chances de le réussir en révisant dans une bibliothèque ou entouré d’amis ? Et bien tout comme pour réussir un examen, préparer son déclic par l’environnement le plus favorable à son changement est primordial. Vous l’aurez sûrement entendu dans des centaines de vidéos de motivation, tout est une question d’état d’esprit et de condition mentale. Alors si cela peut vous aider, commencez par exemple par supprimer de votre feed instagram tous ces comptes qui vous font complexer et vous entourer d’ondes positives en écoutant cette liste de podcasts body positive.

Ensuite, il vous faut déterminer POURQUOI vous voulez atteindre cet objectif. Qu’y a-t-il de fondamentalement important pour vous dans le fait de devenir body positive ? Une fois que vous aurez déterminé ces raisons, il s’agira de les garder en tête tout le long de votre chemin. C’est important de donner du sens à ce que l’on fait : cela peut paraître bête mais lorsque vous aurez des petits coups de mou, vous remémorer pourquoi vous faites tout cela redonnera un coup de fouet à votre motivation.

Le déclic, il faut le déclencher

Dans la pratique, comment est-ce que l’on « déclenche » un état d’esprit ?

Parfois, il faut savoir donner un petit coup de pouce au destin : ce déclic, il ne va pas vous tomber du ciel ! Lorsque l’on veut quelque chose, on peut avoir l’environnement le plus favorable qui soit, tant que l’on a pas décidé de changer on ne changera pas. La méthode que je vous propose, c’est tout simplement de commencer : le déclic viendra naturellement après ! Vous devez le déclencher en agissant, et en faisant des choses qui vont venir provoquer votre détermination. Typiquement, lorsque l’on veut perdre du poids, le meilleur moyen d’y parvenir est de … perdre ses premiers kilos ! Ensuite, on est déjà engagé sur la voie, et on a tellement pas envie de régresser ou perdre le rythme que l’on est forcé d’avancer. Voilà votre déclic enclenché sans même que vous ne vous en rendiez compte.

L’importance de l’action

Enfin, il faut devenir décisionnaire et définir son plan d’action. C’est l’étape la plus importante alors je vais la répéter pour les trois du fond qui ne suivent pas : devenir DÉ-CI-SION-NAIRE, ce mot doit s’imprimer dans votre esprit car en réalité, ce n’est pas tout d’avoir le déclic, il faut en faire quelque chose.

Chez Plume comme vous le savez déjà, on ne donne pas de conseils génériques mais de véritables outils pour cheminer sereinement vers le body positive. Pour cela, j’ai spécialement concocté pour vous une méthode pour y parvenir : à vous de la modeler et la prendre à votre rythme ! Rendez-vous dans le prochain article pour découvrir la méthode Plume pour devenir body positive.

LE MOT DE LA FIN

Est-ce qu’en ayant le déclic, vous atteindrez forcément votre objectif ?
J’ai envie de vous dire que non. Le déclic, c’est comme une plante. Vous pouvez acheter la plus jolie des plantes qui soit, si vous ne l’entretenez pas, il y a de grandes chances qu’elle meure …
Et bien c’est la même chose avec le déclic : si vous n’en faites rien, il ne vous aidera pas. Si vous ne l’entretenez pas, avec un plan d’action, en opérant des petits changements dans votre quotidien, en vous documentant, et bien vous n’atteindrez pas votre objectif.
La bonne nouvelle, c’est que consulter régulièrement le blog de Plume peut vous aider dans cette démarche 😉
Si vous voulez en apprendre plus sur le body positive version Plume, n’hésite pas à nous suivre sur Facebook, Instagram et participer à nos événements !

À très vite !

La Plume’bise

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire