Body Positive

Les 5 choses Body Positive qui nous ont inspiré en 2020

18 juillet 2020

Nous sommes déjà à la moitié de l’année 2020 ! Ces mois passés à une vitesse folle nous auront apporté pas mal de sueurs froides : entre les grèves, les manifestations, la pandémie mondiale et le confinement, pas facile de voir le bon côté de ce début d’année …
Chez Plume Positive pourtant, on ne s’arrête pas sur les choses négatives, et on a décidé de vous faire un mi-bilan (body) positif de l’année 2020 !

Ces derniers mois, les célébrités et marques ont adopté une position avant-gardiste et nous ont encouragé à accepter nos insécurités. Qu’il s’agisse de publier des photos non filtrées sur Instagram ou de tenir tête à leurs body shamers, les célébrités ont tout fait pour se défendre et s’assumer.

Il est important de reconnaître que le Body Positive est difficile à mettre en place pour la plupart des gens. C’est un état d’esprit en constante évolution, qui remet en cause tous nos système de pensée. Mais nous sommes ici pour célébrer les moments qui nous ont inspirés à nous aimer davantage en ce début d’année.

1.Nouvelle campagne publicitaire Body Positive de Calvin Klein

Pour le mois de la Pride, Calvin Kein a réalisée une campagne publicitaire mettant en avant Jari Jones. La nouvelle égérie de Calvin Klein est une mannequin grande taille, noire, lesbienne et activiste LGBT 🌈

« Ce fut un tel honneur et un plaisir de m’asseoir dans mon moi le plus authentique et représenter l’imagerie d’un corps qui a été trop souvent diabolisé, harcelé, qualifié de laid et indigne, et même tué pour ce qu’il était. Je représente cette image, tout ce que mon corps représente pour ma communauté et ma famille choisie, dans l’espoir qu’ils se voient plus clairement et se rendent compte qu’ils sont dignes de célébration, de compassion, d’amour et de gratitude. »

2.Le coup de gueule Body Positive de Lizzo

La chanteuse Lizzo répond à ses haters sur Tiktok. Sur cette vidéo elle dénonce les propos grossophobes qu’elle subit. La vidéo présente une compilation de clips montrant Lizzo faisant divers exercices de sport, posant en lingerie et regardant son reflet dans un miroir.

« Je fais du sport régulièrement depuis 5 ans et ça en surprendra peut-être certain(e)s d’entre vous. Mais je ne fais pas du sport dans l’objectif d’avoir votre vision du corps idéal. Je fais du sport pour avoir ma vision du corps idéal ! Et vous savez de quel type de corps il s’agit ? Ce ne sont pas vos put*** d’affaires. »

« Parce que je suis belle ! Je suis forte ! Je fais mon travail et je m’y tiens ! Donc la prochaine fois que vous comptez juger quelqu’un parce qu’il ou elle boit un smoothie ou mange Mcdonald’s ou fait du sport ou ne fait pas de sport. Pourquoi ne pas vous concentrer sur votre put*** de personne et vous préoccuper de votre propre corps »

« Car la santé n’est pas seulement définie par l’apparence physique. La santé c’est aussi ce qui se passe à l’intérieur de vous. Et un grand nombre d’entre nous ont besoin d’être purifié(e)s de l’intérieur. »

3.La sortie du documentaire « La grosse vie de Marie »

Marie de Brauer, journaliste de 25 ans est l’autrice du documentaire « La grosse vie de Marie », diffusé sur France.tv/slash. Elle y aborde sans tabou le quotidien d’une jeune femme grosse dans notre société.

Au fur et à mesure de cette série documentaire, Marie va à la rencontre d’autres personnes grosses ou avec des spécialistes (psychologue, sexologue, sociologue…), la journaliste présente ce qu’est le quotidien d’une personne grosse, en 2020, en France. Tout en démontrant que certains clichés ont la vie dure et que les discriminations existent vraiment.

Avec ses 113 kg et ses bourrelets, Marie de Brauer s’assume complètement et sait de quoi elle parle, c’est là toute la force de ce documentaire. Acceptation de soi, tolérance, pédagogie… L’approche est directe, c’est frais et décomplexant. Vous pouvez retrouver ce documentaire ici.

On vous parle d’ailleurs de la grossophobie dans notre précédent article.

4.Le summer Body de Megan aka Bodyposipanda

De toute évidence, Megan n’est pas étrangère à la propagation de la positivité corporelle : on ne vous la présente plus !

En Mai, Bodyposipanda nous rappelle que tous les corps sont des corps de bikini avec cette fabuleuse photo qui a récolté plus de 146k likes sur Instagram.

5.Le hashtag Instagram #NormalizeNormalBodies, c’est ce que toutes les femme ont besoin de voir

Mik Zazon avec une pancarte normalize normal bodies

Mik Zazon , fondateur du mouvement #NormalizeNormalBodies, dit qu’il y a encore des femmes qui sont exclues du mouvement Body Positive, des femmes qui ne correspondent pas à l’étiquette stéréotypée de « maigre » mais qui ne sont pas pour autant « plus size » (« grande taille« ). Ces femmes-là se situent quelque part au milieu de ces deux étiquettes et ne voient toujours pas leurs types de corps représentés dans les médias, soutient Mik. Et plus important encore, elle nous explique que les discours sur l’acceptation de soi et l’amour de soi ne sont pas toujours orientés vers ces femmes non plus !

Faire défiler votre feed Instagram et voir des corps parfaitement lisses peut remettre en question votre confiance. Mais si vous faites défiler ce hashtag, vous serez sûrement soulagé.e.s de voir des photos qui vous ressemblent : des bourrelets, de la cellulite et des vergetures. Comme il en existe en vrai. 

Une belle année en perspective …

Malgré tout ses aspects négatifs, cela a été un début d’année rempli d’amour corporel. De la célébration des vergetures, des poils, du corps d’une femme enceinte et de toutes nos insécurités, 2020 a fait avancer le mouvement Body Positive de manière monumentale, et nous espérons que cela va continuer pour 2021.

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire