);
Body Positive

La méthode Plume pour devenir body positive

17 mars 2020
La méthode Plume Positive pour le chemin vers le body positive

Si vous avez lu notre précédent article sur comment avoir le déclic body positive (dans le cas contraire, je vous invite à le lire ici), vous savez probablement de quel sujet nous allons parler aujourd’hui. Cet article va sûrement être long, je vais donc tenter de synthétiser au maximum cette petite introduction pour vous présenter au plus vite ce qui nous intéresse !

Réunir tous ces conseils et élaborer cette méthode ne s’est pas fait en un jour : sachez que j’ai expérimenté chacune de ces étapes lorsque j’en ai ressenti le besoin. Cela a donc été un long processus avant de me lancer, un processus de collecte mais également de réflexion car je tenais vraiment à vous proposer un article complet sur le sujet.

Sans plus tarder, rentrons maintenant dans le vif du sujet !


« FAKE IT ‘TIL YOU MAKE IT ! »

Littéralement : « fais semblant … jusqu’à ce que tu y arrives ».

Si je vous mets cette étape dans le top de cette liste, c’est parce que je peux vous assurer qu’elle donne un sacré coup de fouet à votre vie !

Il n’y a pas de recette miracle pour atteindre ses objectifs : comme je vous le disais dans l’article précédent, le meilleur moyen de s’engager sur la voie du body positive est de mettre un pied dedans. Sauf que dans la pratique, on ne sait généralement pas par où commencer et c’est là qu’intervient ce petit credo que je vous conseille de toujours garder en tête.

L’être humain a cela de fascinant que sa capacité de projection et d’imagination est sans limites. Ce proverbe suggère qu’à force d’imiter les comportements et qualités que vous admirez et avec un état d’esprit optimiste, vous pourrez transposer cet imaginaire à votre propre vie.

Rien de magique là-dedans néanmoins : nous sommes des êtres d’habitude, par conséquent si l’on répète une action dans le temps, elle finit par devenir naturelle.
Mise en pratique : faites appel au winner qui sommeille en vous et n’hésitez plus à faire semblant d’avoir confiance. Ce vêtement que vous n’avez jamais osé porter pourrit au fond de votre placard ? Fais comme si plus rien ne vous dérangeait, portez-le, et marchez la tête haute. Vous constaterez qu’au bout d’un certain temps, cet état d’esprit vous deviendra naturel et permanent et vous fera déplacer des montagnes. Une fois qu’on l’a, on ne sait même pas comment on a pu un jour en manquer !

Psst : vous pouvez également appliquer ce petit conseil à tous les autres domaines de votre vie, ça marche aussi 😉

SE DONNER DE LA VALEUR ET ÊTRE (UN TOUT PETIT PEU) PRÉTENTIEUX

« Aime-toi et le monde t’aimera » … « si tu ne t’aimes pas toi-même, qui donc t’aimeras ? » … vous avez dû entendre ces phrases un milliard de fois déjà. Et bien laissez-moi vous dire une chose : si vous êtes ici, c’est que vous ne les avez pas encore assez entendues !

Il ne faut jamais sous-estimer la puissance de l’amour de soi. Votre équilibre personnel est un élément primordial à votre confiance en vous, mais également à tout votre être. Il est vrai que notre société ne nous encourage pas dans cet état d’esprit car il est souvent associé à des éléments péjoratifs comme la prétention, voire l’égocentrisme.
Il n’empêche que parfois, cela fait du bien de se privilégier, se complimenter et se reconnaître la valeur que l’on a, et pour réapprendre à s’aimer et se donner de la valeur, rien de mieux que le «choose yourself»

Mise en pratique :  dans votre vie quotidienne, pensez essentiellement à des personnes qui vous rendent heureux(se), ne regardez que ce qui vous procure de la joie, faites au maximum ce qui vous plaît et vous donne le sourire ! Cela va vous permettre de devenir une personne positive. C’est une étape à ne pas négliger car il est difficile de reconnaître sa valeur lorsque l’on est quelqu’un de négatif.  

On y est ? Et bien maintenant, je vous invite à vous regarder dans la glace et faire une liste de vos points positifs et de tout ce que vous trouvez beau chez vous. Focalisez-vous uniquement sur ces qualités et oubliez ces défauts que vous êtes seul(e) à voir : promis, ça fait du bien !

SE DOCUMENTER

S’il y a une chose qui m’a mise sur la voie du body positive et qui m’a permis de comprendre les mécanismes profonds de ce mouvement, ce sont bien les podcasts ! Plutôt que d’écouter de la musique dans les transports en commun, je m’y suis mise un beau jour et on y devient vite accro.

Mise en pratique : je vous donne donc en exclu mondiale ma liste de podcasts body positive préférés, du podcast « Miroir miroir » produit par Binge Audio et animé par la talentueuse Jennifer Padjemi. N’hésitez pas à nous en faire un retour dans l’espace commentaire, j’ai hâte de voir ce que vous en pensez !

Psst : chez Plume, on organise des shootings lingerie où vous êtes les bienvenu(e)s ! Rendez-vous sur notre page Instagram pour en savoir plus 😉

SE LANCER DES DÉFIS ET LES RELEVER

Vous vous souvenez de ces petits défis qu’on se lançait plus jeune, dans le genre « atteint ce poteau en 5 pas ou t’es une mauviette » ?

Et bien la bonne nouvelle, c’est qu’on peut retrouver son âme d’enfant tout en devenant body positive. Se lancer des défis au quotidien est un bon moyen d’atteindre son objectif, car cela va vous permettre de réaliser des actions concrètes et sentir votre évolution. Par ailleurs, en augmentant crescendo le niveau de ces défis, je suis sûre que vous progresserez à pas de géants jour après jour.

Ces petites victoires personnelles vont vous donner des regains de motivation et de confiance comme nul ne pourrait vous les donner (attention néanmoins à ne pas trop se bousculer, au risque de se retrouver avec plus d’insécurités qu’autre chose !).

Pas de panique non plus lorsque vous faites face à un échec : il est normal de ne pas réussir à prendre confiance en soi tout d’un coup. Personnellement, cela m’a même pris plusieurs années, et je ne saurais vous dire ce qui de mes échecs ou de mes réussites m’a le plus appris. Le plus important reste de se relever et d’en tirer les bonnes leçons !

Mise en pratique : préparez-vous un thé, posez-vous dans votre fauteuil favori, ouvrez l’application « Notes » de votre téléphone, et faites la liste de toutes ces choses liées à votre corps que vous aimeriez accomplir mais que vous n’avez jamais pu faire.  Ensuite, réalisez chaque idée à une fréquence prédéfinie : c’est très important, cela va vous éviter de repousser vos défis dans le temps et perdre le fil !

Pour vous aider, voici des petites idées de défis que vous pouvez vous lancer :

    • Porter un vêtement que l’on n’a jamais osé porter

    • Porter un vêtement qui n’est pas « censé aller à sa morphologie »

    • Se regarder nu(e) dans un miroir et s’apprécier comme on est

    • Se faire des compliments toute la journée 

    • Montrer une partie de son corps qu’on a l’habitude de cacher

    • Faire une série de photos en sous-vêtements

Psst : chez Plume, on organise des shootings lingerie où vous êtes les bienvenu(e)s ! Rendez-vous sur notre page Instagram pour en savoir plus 😉

S’ENTOURER DES BONNES PERSONNES ET FAIRE FI DU REGARD DES AUTRES

C’est à la fois le conseil le plus important et le plus difficile à appliquer.

Concernant le fait de s’émanciper du regard des autres, c’est en vérité un conseil que tout le monde connaît déjà plus ou moins. Il s’agit donc simplement de se rappeler que tout le monde a des défauts, des complexes, des insécurités, mais que cela ne doit pas vous empêcher de vivre et apprécier votre corps pour autant. Personne d’autre que vous n’a ce droit de vous juger : je vous assure que l’on vit beaucoup mieux lorsque l’on ne se soucie plus du regard des autres. Gardez en tête que ce dont vous faites une montagne n’est souvent qu’un détail dans la journée des autres et qu’ils ne s’en souviendront probablement pas quelques heures plus tard, croyez-moi !

Ensuite, il faut apprendre à s’entourer des bonnes personnes.

Je vous avoue que je ne suis pas forcément à l’aise avec cette partie, car elle interfère avec le passé de chacun, la façon dont vous vous êtes toujours placé(e) naturellement dans un groupe, quel types de relations vous privilégiez, l’importance que vous accordez aux liens d’amitié, et votre définition même de l’amitié par la même occasion. Je vous parlerai donc de mon point de vue personnel sans pour autant vous donner de mise en pratique particulière.
Si je devais vous en donner une néanmoins, elle consisterait avant tout à vous inviter à porter un regard lucide sur l’influence qu’a votre entourage sur vous.

S’éloigner de ces amis qui vous rabaissent

Je pense que l’on a tous plus ou moins déjà eu affaire à ce genre de personnes qui pensent se valoriser en rabaissant les autres.

Le premier drame est que souvent, ces gens-là font partie de notre entourage. Cette amie qui « vous dit ça pour votre bien », ou ce collègue qui dit ça « pour rigoler », sont tout autant d’éléments qui vous empêchent de vous sentir à l’aise avec votre image. Par leur mots, leurs gestes, leurs regards mais également leurs « conseils » et leurs « blagues », ces personnes vous renvoient sans cesse à vos complexes, complexes que vous n’aviez parfois même pas au départ.

Le deuxième drame de cette situation est que ces remarques sont généralement très insidieuses. Sous couvert de bienveillance, certains projettent sur vous leur propre vision de la beauté … et vous n’y correspondez généralement pas si vous ne changez pas votre apparence. Résultat ? Vous n’avancez pas, et petit à petit, vous vous effacez et intégrez cette dévalorisation.

La meilleure façon de rompre avec tout cela selon moi est de vous éloigner de ces personnes. Beaucoup restent dans des relations douteuses et déséquilibrées simplement parce qu’ils jugent leurs ressentis insignifiants, n’osent pas s’imposer, n’ont pas confiance en eux et ne se projettent donc pas sans l’amitié de ceux qui les entourent, même si cela implique de rogner sur leur propre intégrité. Pour autant, laissez-moi vous dire que tout le monde mérite respect et considération dans ses relations. Très souvent, on se dit que l’on exagère peut-être ou que l’on est sûrement trop sensible : faites-vous confiance, à vous et à votre instinct. Lorsque l’on ressent un malaise, ce n’est sûrement pas anodin et vous n’inventez rien. Si vous vous sentez mal, vous avez le droit de le faire remarquer autant que vous avez le droit de ne plus accepter ces ondes négatives dans votre vie.

Je vous le concède néanmoins : c’est un exercice difficile qui n’est pas à la portée de tous. C’est pourquoi je vous propose une alternative un peu moins radicale (mais qui requiert bien plus d’efforts).

Ne plus accepter de remarques désobligeantes (famille comprise)

Les rapports sains et équilibrés commencent tous dans le respect mutuel. Encore une fois, vous ne devez pas tolérer que l’on vous rende mal à l’aise de quelque façon que ce soit, surtout vis-à-vis de votre corps. Je trouve cela important de le rappeler car il arrive que l’on vous fasse la remarque que vous « en faites trop », ou que vous devriez prendre les choses plus à la légère. En réalité, vous êtes la seule personne qui puisse déterminer si telle ou telle remarque vous touche ou non. Effectivement, personne n’est parfait et nous sommes tous critiquables dans une certaine mesure, pour autant, il faut que vous déterminiez le seuil à partir duquel cela ne devient plus acceptable … c’est-à-dire dès lors que la critique n’est plus constructive, que cela vienne de votre famille comme de votre entourage amical ou professionnel. Il s’agit de vous habituer à ne plus confondre tolérance et passivité.  

Je nuancerai cependant mon propos en vous disant qu’il est fort probable que votre entourage ne soit tout simplement pas « sensibilisé » à faire attention à ce qu’il dit. Très souvent, ce genre de comportement est induit, et pas forcément perpétré dans le but de vous blesser. Armez-vous donc de calme et de patience pour leur expliquer que cela peut vous toucher et vous faire perdre confiance en vous, car tout cela résulte la plupart du temps d’un manque d’information (et c’est justement  là qu’intervient Plume 😉 ). 

LE MOT DE LA FIN

Retenez avant tout que cette méthode n’est pas une garantie. Elle a fonctionné pour moi et je pense sincèrement que beaucoup peuvent l’appliquer, car elle reste en somme assez généraliste (d’ailleurs, ces conseils ne sont pas classés dans un ordre particulier). Cependant, il est important que vous vous l’appropriiez au maximum; ce chemin c’est le vôtre, il n’y a donc que vous qui puissiez décider à quel rythme vous l’empruntez.

Si vous voulez en apprendre plus sur le body positive version Plume, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Instagram, et participer à nos événements !

À très vite !

La Plume’bise

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire